Des Us et Coutumes à la Cour de Versailles

Versailles

Visite guidée – Sur les Traces des Us et Coutumes à la Cour de Versailles – Venez découvrir comment se divertissait la cour de Versailles dans les délicieux jardins du château, créés des mains du célèbre jardinier André Le Nôtre.

La Cour de Versailles vit au rythme des codes du Château. 

Du lever du Roi à son coucher, des heures de chasses à l’heure du souper, des soirées d’appartements animées par les jeux de hasard (qui seront plus tard interdits) aux jeux de commerces accompagnés de discussions non moins intéressantes, les us et coutumes à la Cour de Versailles sont l’essence même de la vie du Château et jouent un rôle primordial dans ce qui fait la grandeur du Château.

 

Notre guide Geoffroy, passionné d’Histoire, vous fera découvrir et redécouvrir les us et coutumes à la Cour de Versailles, plus fascinants les uns que les autres.
Pour les petits comme pour les grands, ré apprenez l’Histoire autrement…

 

Un petit avant-goût…

Le petit lever

8 h : Heure du petit lever, le premier valet, qui a passé la nuit au pied du baldaquin du roi sur un lit d’appoint, s’approche de celui-ci et murmure : « Sire voilà l’heure ». Suivaient les premiers chirurgiens qui examinaient le roi. Entrait le premier gentilhomme de la chambre du Roi. Il ouvrait le rideau du lit. Six personnes, les garçons de chambre, étaient déjà entrées dans la pièce.

8 h 30 : Petite Entrée du médecin et du chirurgien ordinaire, l’intendant et le contrôleur de l’argenterie, le premier valet de la garde-robe, puis « entrée d’affaires » des gentilshommes titulaires de « brevet d’affaires ». Le roi s’installait sur sa « chaise d’affaire », le barbier achevait de le peigner et de lui ajuster sa perruque du lever, moins haute que celle de la journée.

 

Le déjeuner

9 h : le Roi prenait le déjeuner : deux tasses de tisane ou de bouillon. On lui tendait trois mouchoirs, il en prenait deux. L’horloger remontait sa montre, il s’agenouillait sur le prie-dieu et faisait ses prières. Enfin, il changeait de perruque et passait dans son cabinet de travail.

Occupation de la journée

 

Dans la galerie des glaces, en 1685.

9 h 30 : Rendez-vous avec les ministres dans le Cabinet du Conseil où les ordres seront donnés pour la journée.

10 h : Messe. Au retour de celle-ci, le roi s’enquérait des placets. Ce sont des requêtes écrites, qu’au début de son règne Louis XIV lisait personnellement. Tout le monde pouvait en formuler.

13 h : Dîner au « Petit Couvert » (voir l’article étiquette de la cour royale) où seul son frère peut s’asseoir.

14 h : Retour au cabinet pour se changer. Puis chasse ou promenade. Le roi sortait tous les jours. Il ne chassait plus à cheval depuis qu’il s’était cassé le bras en 1684, mais conduisait habilement une voiture découverte. Le roi adorait ses jardins. Il écrivit un guide pour mieux les visiter. Dans la promenade, Le Notre ou Mansart l’accompagnait, à qui il posait de nombreuses questions. Ou bien il accompagnait les dames à Trianon ou à Marly.

17 h : Retour. Changement de vêtement et « salut » dans la chapelle.

19 h : Appartements. C’est le nom des réjouissances qui avaient lieu dans le Grand Appartement. On y jouait aux cartes, au billard, on y dansait également.

22 h : Souper au « Grand Couvert » où étaient conviés les membres de la famille royale.

23 h : Coucher. Même cérémonial qu’au lever (en version abrégée cependant), agrémenté de la cérémonie du bougeoir où jour après jour changeait l’heureux bénéficiaire qui avait l’honneur de tenir le bougeoir du roi

 

Pour réserver votre place, rendez-vous directement sur la page des réservations. Cliquez ici !

 

 

Follow by Email
Facebook
Twitter
YouTube
Instagram